bulletins N° et date
2010

239 - octobre

238 - septembre
237 -juin
236 - mai
235 - avril
234 - mars
233 - février
2009
231 - décembre
230 - novembre
229 - octobre

228 - septembre

227 - juin
226 - mai
225 - avril
224 - mars
223 - février
222 - janvier
2008
221 - décembre
220 - novembre
219 - octobre
218 - septembre
217 - juin
216 - mai
215 - avril

214 - mars

213 - février
212 - janvier
2007
211 - décembre
209 - octobre

208 - septembre

207 - juin
206 - mai
205 - avril
204 - mars
203 - février
202 - janvier
2006
199 - octobre
198 - septembre
197 - juin

 

Bulletin mensuel N° 240 - novembre 2010

Local de réunion : Salle Antoine-Verchère - Meyrin-Village

Correspondance : Case postale 294 - 1217 Meyrin 1

CCP 12-14037-0

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Le Comité a le plaisir de vous convier à notre réunion mensuelle qui aura lieu le

Mardi 9 novembre 2010
à 20 heures 15
Salle Antoine-Verchère

AU PROGRAMME…

Correspondance
Informations philatéliques
40e anniversaire du CPM
Divers/Propositions individuelles
Conférence (voir ci-dessous)

. . . et naturellement la bonne humeur , le sourire, et l’amitié…

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

SOMMAIRE

 • Informations générales
 – Exposition pour le 40e anniversaire du CPM
 • Concours « Qui cherche, trouve !!! » :
 - 6e étape
 - 5e étape : Résultats, commentaires et classement
 • Le coin du philatéliste
 - Eyjafjallajökull, un volcan timbré
 • Les Piccard (2e partie)
 • Manifestations philatéliques

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Mardi 9 novembre 2010

Dans le cadre des conférences et présentations de collections

Monsieur Olivier JUNOD présentera
« La Suisse en variétés»

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Informations générales

Exposition pour le 40e anniversaire du CPM
Pour montrer au public la diversité des thèmes philatéliques une vingtaine de collections, réservée aux membres du club, sera présentée aux visiteurs.
Cette exposition aura lieu le samedi
4 décembre 2010 à la Salle Antoine-Verchère (à côté de l’église), route de Meyrin 297, à Meyrin-Village, de 9h à 16h sans interruption.
Pour les exposants, le montage se fera le matin même dès 7h30.


Christian Noir

Concours « Qui cherche, trouve !!! » 5e étape

Remarques

L’automne est là, le brouillard s’installe, le froid arrive, n’est-ce pas un temps pour s’occuper de sa collection et du concours « Qui cherche, trouve !!! » en particulier ?
Tous ceux qui ont joué jusqu’à présent ne le regrettent pas. Le but n’est pas que vous terminiez tous premier (il n’y en aura qu’un de toute façon), mais que vous participiez, car c’est un excellent moyen pour apprendre tout en se divertissant.
Les retardataires peuvent encore se lancer, car comme disait « l’autre » : l’important c’est de participer.
La suite au prochain numéro.

Christian Noir


Commentaires…

… sur la question 1
Alors que les Armées napoléoniennes contrôlent une très grande partie de l’Europe, l’Autriche, l’Angleterre et la Russie s’allient et déclarent la guerre à la France le 1er mars 1799. La tactique est de prendre en tenaille l’Armée française. Les Autrichiens se trouvant en Allemagne du sud et à l’est de la Suisse et les Russes sous le commandement du Général Suvorov stationnés en Lombardie. L’ordre était de traverser les Alpes et de rejoindre la Suisse centrale.
Le 19 septembre 1799, le Général Suvorov et ses 26'000 hommes quittent le camp de Taverne près de Lugano et remontent la vallée de la Léventine, puis passent le Saint-Gothard. Mais le Général français Lecourbe qui était un fin tacticien va ralentir la marche de cette armée en tendant des embuscades avec de petites unités de combats. La bataille la plus mémorable se déroula au Pont du Diable le 25 septembre. Après avoir atteint Altdorf/UR, cette armée va continuer son chemin en utilisant le Kinzig Pass, le Pragel Pass et le Panixer Pass toujours harcelée par le Général Lecourbe. Cette traversée des Alpes a coûté la vie à 7'000 russes, dont la plupart sont morts lors d’avalanches ou de froid.

Monument dédié à l’armée du Général Alexandre Suvorov dans les Alpes suisses.
Général Suvorov à l’Hospice du Saint-Gothard en 1799
(peinture d’Hans-Beat Wieland, 1917).


… sur la question 2

Apollon

Œil droit retouché.

ZN° 261
ZN° 261w.3.01

… sur la question 9

Centenaire des chemins de fer suisses,
locomotive à vapeur

Rayon manquant à la roue motrice arrière de la locomotive « Spanisch-Brötlibahn ». On trouve cette variété à un exemplaire par planche de 25 timbres.

ZN° 277
ZN° 277.2.01


… sur la question 7

Pour cette question nous n’avons accepté que les réponses concernant directement l’ONU et non sur la SDN, UNHCR, BIE, OMS, etc.
C’est du 1er au 13 septembre 1958 que s’est tenue une 2e Conférence internationale des Nations Unies sur les utilisations pacifiques de l’Energie atomique.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

PROCHAINE SOIRÉE D’ÉCHANGES

Mardi 23 novembre 2010
Ventes – Achats – Conseils – Bibliothèque
SOYEZ LES BIENVENUS !

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

PROCHAINE PROCHAINE EXPOSITION-BOURSE du CPM

Samedi 4 décembre 2010
Timbres et cartes postales
40e ANNIVERSAIRE : Voir informations ci-dessus
  Salle Antoine-Verchère - Route de Meyrin 297 - Meyrin-Village - De 9h à 16h non stop

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Le coin du philatéliste

Eyjafjallajökull, un volcan timbré
Ce fut le 20 mars 2010, juste avant minuit que le volcan islandais au nom imprononçable d’Eyjafjallajökull, s’est réveillé après un long sommeil de près de deux siècles. La montée du magma s’est produite, dans un premier temps, au col de Fimmvörduháls.
Dans la nuit du 14 avril, sous la calotte glaciaire, l’éruption repart de plus belle. Cette fois, le magma est monté dans un cratère sommital de la partie sud-ouest du glacier d’Eyjafjallajökull.

Suite à cette dernière éruption, d’énormes nuages de cendres se disséminatrice sur toute l’Europe, entraînant pendant des semaines de gigantesques perturbations du trafic aérien – les plus considérables depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.


Le 22 juillet 2010, la poste d’Islande a édité une série spéciale composée de trois timbres fort spectaculaires par leur visuel, mais aussi dans leur conception, parce qu’ils comportent de fines particules de matières issues de l’activité volcanique, soit de la trachyandésite. Cette dernière a été ramassée au début de l’éruption – à 7 km de profondeur à une température proche des 1100°C – et déposée sur chaque valeur par un procédé spécial. En outre, une enveloppe officielle a été mise en circulation, comportant un graphique des différentes courbes sismiques du volcan durant son activité.

Bernard Vouillamoz

Les Piccard Aventures autour du monde de père en fils (2/3)

2e partie (Voir 1re partie dans le bulletin No 239)

Bertrand Piccard : des ULM au ballon Chrysler !

Carte officielle du Chrysler Transatlantic Challenge, transportée par le ballon G-BUFA, Chrysler 1. Parti des USA,
il atterrit le 21 septembre 1992 à Peque (Espagne).
Les trois aéronautes emportèrent et signèrent les 900 cartes prises à bord.

Le petit-fils d’Auguste Piccard, Bertrand, né le 1er mars 1958, s’est très vite inscrit en digne successeur de son grand-père et de son père. Etre avec son père en train de préparer des plongées avec son sous-marin Ben-Franklin en Floride, côtoyer des astronautes américains et assister en 1969 au départ de la mission Apollo IX depuis le Centre spatial Kennedy peut donner des idées, mais tout de même ! De vols en deltaplane et en ULM, Bertrand Piccard est appelé par les vents, tout en poursuivant ses études de médecine. Il sera ainsi le premier à se lancer en parachute d’une aile delta et en deltaplane d’une montgolfière !
En 1992 est lancé le Challenge Chrysler, une course transatlantique pour commémorer le 500e anniversaire de la découverte des Amériques par Christophe Colomb. Le Belge Wim Vertraeten choisit alors Bertrand Piccard comme copilote, en raison de ses connaissances médicales et… son expérience de vol en ULM ! Parti en septembre 1992, l’équipage belgo-helvétique gagne la course en 122 h de vol.
Le premier vol de Breitling Orbiter 1 eut lieu en 1997, mais il doit être interrompu à cause d’une perte de carburant. En 1998, Breitling Orbiter 2 doit abandonner son défi de faire le tour du monde en ballon sans escale à cause de l’interdiction du survol de la Chine. Après 8 473 km de vol, c’est le record absolu de durée pour un objet volant (9 jours, 17 h et 51 min). Du courrier officiel est transporté à bord, soit 1998 enveloppes numérotées et signées par les trois aéronautes : Bertrand Piccard et Wim Vertraeten, pilotes et Andy Elson, ingénieur.



Enveloppe officielle du Breitling Orbiter 2.

Voici l’enveloppe officielle de la Poste suisse pour l’émission du 24 mars 1999. Trois jours (!) après l’exploit, elle a émis un timbre pour célébrer l’événement de Bertrand Piccard et son Breitling Orbiter 3. D’une valeur de 90 cts, il représente le ballon survolant les Alpes. L’émission fut annoncée par tous les médias suisses, si bien que le premier tirage a été épuisé en quelques heures ! Un second tirage suivra quelques jours plus tard. Le lieu choisi pour l’oblitération fut Château-d’Oex, lieu de décollage.

 

1er tour du monde en ballon sans escale

Puis vint le fantastique exploit de Breitling Orbiter 3 HB-BRA avec aux commandes, Bertrand Piccard et Brian Jones, l’un des meilleurs pilotes de l’aéronautique. Ils décollent de Château-d’Oex le 1er mars 1999. Le 20 mars l’équipage boucle le 1er tour du monde en ballon sans escale en 19 jours, 1 h et 49 min. Le lendemain, Breitling Orbiter 3 touche le sol en plein désert égyptien. La durée totale
du vol est de 19 jours, 21 h et 47 min pour une distance parcourue de 45 755 km. En outre, la Fédération Aéronautique Internationale homologuera le record d’altitude de 11 737 m pour un ballon (type Rozier).
A noter qu’une oblitération spéciale a été utilisée au Caire pour célébrer cet atterrissage en Egypte (avec la date du 21.3.99), une oblitération plutôt difficile à trouver.
La saga de la famille Piccard n’est certainement pas terminée. Nous vous donnons rendez-vous pour la prochaine aventure de Bertrand Piccard, le tour du monde sans escale, à bord de son avion solaire Solar Impulse en 2013 ou 2014 !

Une enveloppe intéressante : les exploits des trois Piccard, représentés par trois timbres-poste suisses. L’oblitération est de Château-d’Oex, évidemment.

 

Pierre SANDERS
Source : Extraits du Timbre magazine, janvier 2010
(A suivre…)

Aventures autour du monde de père en fils (2/3)

Carte transportée en 1976 à bord du ballon suisse HG-BIZ (pilote O. Rüedlinger) en hommage au Professeur Auguste Piccard et ses deux exploits. Le texte en allemand signale les 2 records mondiaux (stratosphère et fonds marins). A gauche, la reproduction d’une vignette « Fonds National de la Recherche Scientifique – FNRS » de Belgique avec, en bas, la signature manuscrite de Jacques Piccard.
Enveloppe spéciale de la FIPOavec le timbre-poste de Monaco émis le 2.12.2000 avec la signature de Bertrand Piccard(en haut).
Courrier officiel du fantastique vol du Breitling Orbiter 3. Les deux pilotes, Brian Jones et Bertrand Piccard, ont signé les 1250 enveloppes transportées dans leur ballon !

 

Ce timbre montre,à la fois, le ballon stratosphérique et le bathyscaphe Trieste conçut et construit par Auguste Piccard
le bathyscaphe Trieste
le FNRS