bulletins N° et date
2010
240 - novembre

239 - octobre

238 - septembre
237 -juin
236 - mai
235 - avril
234 - mars
233 - février
2009
231 - décembre
230 - novembre
229 - octobre

228 - septembre

227 - juin
226 - mai
225 - avril
224 - mars
223 - février
222 - janvier
2008
221 - décembre
220 - novembre
219 - octobre
218 - septembre
217 - juin
216 - mai
215 - avril

214 - mars

213 - février
212 - janvier
2007
211 - décembre
209 - octobre

208 - septembre

207 - juin
206 - mai
205 - avril
204 - mars
203 - février
202 - janvier
2006
199 - octobre
198 - septembre
197 - juin

 

Bulletin mensuel N° 241 - décembre 2010

Local de réunion : Salle Antoine-Verchère - Meyrin-Village

Correspondance : Case postale 294 - 1217 Meyrin 1

CCP 12-14037-0

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Le Comité a le plaisir de vous convier à notre réunion mensuelle qui aura lieu le

Mardi 14 décembre 2010
à 20 heures 15
Salle Antoine-Verchère

AU PROGRAMME…

Correspondance
Informations philatéliques
Divers/Propositions individuelles
Conférence (voir ci-dessous)

. . . et naturellement la bonne humeur , le sourire, et l’amitié…

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

SOMMAIRE

 • Informations générales
 – Bourse-anniversaire du 40e
 – Concours « Coup de cœur » :Résultats
 • Concours « Qui cherche, trouve !!! » :
 – 7e étape
 – 6e étape : Résultats, commentaires et classement
 • Les Piccard (3e partie)
 • Aérophilatélie
 – Le « Malabar Princess» s’écrasa il y a 60 ans
 • Manifestations philatéliques

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Mardi 14 décembre 2010

Dans le cadre des conférences et présentations de collections

Monsieur Marcel SOMMERER présentera
« Allemagne : tarifs postaux de la grande inflation »

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Informations générales

Bourse-anniversaire du 40e
T out se passe pour le mieux dans la préparation de cette manifestation. Plus que quelques détails à peaufiner et tout sera au point.
Comme une grande partie de nos membres (plus de vingt) expose, profitez pour demander à vos proches, à vos amis, de venir admirer l’exposition. Vous verrez, vous serez fier de présenter et d’expliquer vos pages de collection. Je rappelle que le montage commence à partir de 7h30 le samedi matin et l’ouverture au public à 9h.Comme chaque fois l’apéritif sera offert vers 11h30 et en début d’après-midi, nous casserons la marmite de l’Escalade. Que vous veniez le matin ou l’après-midi, il se passera toujours quelque chose.
Le Club aura une table lors de la bourse. Ceux qui ont des pièces ou des lots, de la philatélie ou des cartes postales à vendre, pourront s’adresser à Georges Echenard ou à votre serviteur. Assurez-vous que la description et le prix figurent au verso.
Alors à samedi 4 décembre dans la joie et la bonne humeur.

Christian Noir

Concours « Coup de cœur » : Résultats
La participation n’a pas été exceptionnelle, mais la qualité des pages remises était d’un bon niveau. Chaque concurrent a reçu un petit présent pour le travail fourni.
Le Comité les remercie pour avoir pris un peu de leur temps afin de présenter leur page.
Le jury était composé des membres suivants : MM. Guglielmo Guglielmi, Roger Marty et Gilbert Vittoni.
Remarque : Avant de partir en vacances, Sonia Verdon a remis sa feuille de concours à sa belle-fille qui travaille dans un magasin de Meyrin Centre. Il était entendu que je (C.H.) devais aller la chercher. Durant une semaine, j'ai passé à plusieurs reprises devant ce magasin, sans me souvenir d'y entrer pour récupérer cette feuille de concours. Lorsque Sonia m'a appelé au téléphone, il était trop tard, les jurés avaient procédé au jugement des travaux présentés le soir précédent.
Que Sonia veuille bien m'excuser, d'autant plus que sa feuille de concours était très belle et intéressante. Elle avait choisi parmi les personnages célèbres, celui de Madame Germaine de Staël qui avait séjourné au château de Coppet.

Carmen Hischier

 
Les résultats
 
Pts
1. Radium, Marie Curie (voir ci-dessous) Carmen Hischier
6
2. Albert, Albert Einstein Christian Noir
8
3. Arthur, Arthur Rimbaud Dominique Ritter
11
4. La fleur de ZEP, ZEP (alias Philippe Chappuis) Bernard Vouillamoz
12
5. Jean-Jean, Les personnages de l’Argentine Jean-Claude Dietrich
13
6. La fouine, La Cour de Louis XIV Georges Steffen
13


Concours « Qui cherche, trouve !!! » 6e étape

Remarques
Nous approchons de la fin de ce concours et vous avez pu constater que les dernières questions n’étaient pas toujours faciles. Cependant, il y a toujours eu un concurrent qui a répondu à chacune des questions, c’est bien la preuve que : « Qui cherche, trouve !!! ».
Nous sommes dans la dernière ligne droite, puisque le questionnaire No 7 marquera la fin de ce concours. Vous verrez qu’une seule question peut chambouler le classement du tout au tout, car il y a beaucoup de réponses possibles.
Alors cherchez dans les coins et les recoins et donnez le maximum de réponses.

Christian Noir


Commentaires…

… sur la question 2
Ce sont tous les timbres à l’effigie de Guillaume Tell qui ont suivi le No 126I, où la barre horizontale du « H » est au milieu (type I). Tous les autres bustes de Tell sont du type II, où la barre est au ¾ de la hauteur du « H ».

Type I
Type II
No 126I
No 126II
« H » de HELVETIA avec barre horizontale centrée

« H » deHELVETIA avec barre horizontaleau ¾

… sur la question 4
La cathédrale Saint-Pierre
L’époque romaine fut favorable au développement de Genève. Mosaïques et fresques partiellement retrouvées, témoignent de l’opulence de la cité.
Le christianisme s’introduit à Genève, qui devient une cité, une « civitas » en 279 et un évêché dans la seconde moitié du IVe siècle. Les fouilles archéologiques menées depuis 1976 à la cathédrale Saint-Pierre, ont mis au jour les restes d’un édifice religieux bâti aux environs de 400. Les bâtiments épiscopaux renfermaient un pavement en mosaïque qui témoigne de la richesse et de la puissance des premiers évêques de Genève.Un timbre fut émis par les PTT en 1981, pour la réouverture de la cathédrale.

 

… sur la question 5
C’est le 7 août 1847, que fut inaugurée la première ligne de chemin de fer entièrement sur le territoire suisse. Le trajet reliait Zurich à Baden en 45 minutes, à raison de 4 courses par jour dans chaque sens.
Baden était réputée pour ses petits pains en pâte feuilletée appelés « Spanisch Brötli ». De nombreux Zurichois n’hésitaient pas à prendre le train ou à envoyer leurs domestiques pour aller acheter ces petits pains, d’où son surnom de « Spanisch-Brötli-Bahn ».
En 1947, à l’occasion du centenaire des chemins de fer suisses, ce train fit le tour de nombreuses gares de Suisse, dont celle de Vernier-Meyrin.


… sur la question 6
Fête des vignerons

1955
1977
1999

 


… sur la question 8
Hans Erni
a toujours milité en faveur de la nature et en particulier de l’eau. Ce timbre a été émis en faveur de la protection des eaux en 1964. C’était le deuxième timbre réalisé pour les PTT par cet artiste.

Les Piccard Aventures autour du monde de père en fils (3/3)

3e partie (Voir 1re et 2e parties dans les bulletins No 239 et No 240

18 août 1932 : le 1er courrier officiel de l’espace
D’après les spécialistes, il semblerait que le Professeur Piccard ait décidé très tardivement de prendre les enveloppes à bord de la capsule de son ballon, donc de les faire imprimer rapidement sur place à Zurich.
Toujours est-il qu’il décolle le 18 août 1932 en emportant 50 enveloppes portant les indications pré-imprimées « 2. Forschungsflug in die Stratosphäre » (2e vol expérimental dans la stratosphère), le lieu de décollage, ainsi que la mention du tirage de 50 exemplaires. Les enveloppes portent l’oblitération « ZURICH FLUGPLATZ – LUFTPOST – 17.VIII.32 » (Zurich Aéroport – Poste aériennne) apposée sur deux timbres suisses.
L’atterrissage a lieu le 18 août 1932 à Volta Mantuana, en Italie. Et ce qui est étonnant, c’est que ces enveloppes vont être affranchies de 2 ou 3 timbres italiens, qui seront oblitérés avec le cachet postal « POZZOLENGO (12-162), 18.8.32 », donc le jour même de l’atterrissage ! On peut supposer qu’Auguste Piccard voulait ainsi donner une preuve concrète de son exploit. Chaque enveloppe porte son numéro en bas, inscrit au moyen d’un dateur mécanique. Les trois indications du lieu d’atterrissage, de l’heure de départ et d’atterrissage, et l’altitude atteinte de 16 250 m ont été imprimés en rouge après coup.
Toutes les enveloppes portent les signatures de Piccard et de Cosyns. L’adresse indiquée est « Prof. Piccard, Zurich, Aéroport » (en allemand). Elles ont toutes le texte imprimé en vert, à l’exception d’une seule – une rareté ! – avec l’impression en bleu (une existe également en brun roux, peut-être un tirage d’essai de l’imprimeur ?). Il existe aussi 7 enveloppes sans les indications de départ et d’arrivée. Enfin, deux de ces enveloppes portent le numéro 25 !
Extrêmement rares et recherchées, ces témoins du vol stratosphérique historique du Professeur Piccard, lorsque l’une d’entre elles est mise en vente, atteignent facilement 18 000 €. Le catalogue italien Bollaffi cote l’enveloppe 20 000 €.

L’une des cinquante enveloppes (ici le no 31) spécialement imprimées et emportées à bord du ballon
d’Auguste Piccard. Avec le double affranchissement helvético-italien et les signatures des pilotes,
c’est l’une des plus grandes raretés de la philatélie aérienne et spatiale !

A bord du F.-A. Forel : la 1re poste sous-marine en Suisse
Le 24 avril 1981, le sous-marin F.-A. Forel effectue une plongée dans le lac Léman, à Ouchy, au large de Lausanne. A son bord, Jacques Piccard, pilote, Alain Bourquin, copilote, et Fred Dolder, passager. Cette mission emporte des cartes spéciales ; oblitérées
« Lausanne 6 Ouchy », elles portent un cachet commémoratif bleu et les signatures manuscrites de Jacques Piccard et Fred Dolder .
De même, au cours d’une des plongées faites dans le cadre de la mission Endoceredio 89 dans le lac de Lugano, Jacques Piccard emporta des lettres pour le Club Filatelico Lugano. Les plis furent revêtus d’un cachet de bord bleu et Jacques Piccard y apposa sa signature manuscrite.

Le 24 avril 1981, le sous-marin de Jacques Piccard, le F.-A. Forel réalise le « 1er transport privé de courrier postal » par submersible à Lausanne.
Le 7 octobre 1994, le F.-A. Forel transporte le
« 1er courrier olympique » (Musée olympique, Ouchy, Lausanne).

L’avion solaire Solar Impulse
Bertrand Piccard et son copilote, André Borschberg ont déjà fait plusieurs fois la une des journaux et magazines, en Suisse comme en Europe. La raison ? Ils ont l’ambition d’effectuer le 1er tour du monde sans escale à bord d’un avion solaire, le Solar Impulse. Son moteur ne sera alimenté que par de l’énergie du soleil !
Cet avion existe aujourd’hui à l’état de prototype (il a été construit dans une halle de l’aérodrome de Dübendorf) et les deux pilotes entendent faire leurs premiers essais en vol cette année, à Payerne.
Lors de ses conférences de presse, Bertrand Piccard a évoqué la multitude de défis technologiques auxquels lui et son équipe d’ingénieurs ont dû et doivent encore faire face. Ces défis vont de la matière à utiliser pour les ailes aux panneaux photovoltaïques pour capter l’énergie solaire, en passant par les batteries de haute technologie pour stocker l’énergie et par les appareils de navigation les plus miniaturisés qui soient. Sans oublier le design et l’aérodynamisme de Solar Impulse. Après le 1er tour du monde en ballon à bord du Breitling Orbiter 3 (avec Brian Jones) en 1999, Bertrand Piccard va-t-il inscrire son nom à un nouveau record mondial ?
Il n’y a pas encore eu de timbre-poste émis pour Solar Impulse, mais il y en aura à coup sûr !
Pour l’heure, on peut déjà s’intéresser à l’empreinte du timbre internet qu’utilise l’équipe de Solar Impulse pour son courrier.

Enveloppe du projet Solar Impulse, c/o Parc Scientifique de l’EPFL, à Lausanne, affranchie avec un
timbre internet de la Poste suisse. Sur la photo, on voit Solar Impulse en plein vol (image de synthèse).

Pierre SANDERS
Source : Extraits du Timbre magazine,
janvier 2010
(FIN)

Aérophilatélie

Le « Malabar Princess » s’écrasa il y a 60 ans

Le 3 novembre 1950, le Constellation d’Air India baptisé « Malabar Princess » s’écrasait près du sommet du Mont-Blanc sans laisser de rescapés.
Premier drame en montagne du genre dans l’après-guerre, l’événement nourrit les scénarios de deux films de fiction.
La côte indienne du Malabar resta ainsi connue du monde entier que son nom désignait déjà la carrure imposante de ses hommes.
Pour certains, le mot « Malabar » évoque toujours un trésor qu’aurait contenu le Lockheed ou même le Boeing 737 de la même compagnie qui chuta au même endroit 16 ans plus tard.

Serviteur de Maharadjah, mascotte d’Air India.

Source : www.pionnair-ge.com