bulletins N° et date
2010
241 - décembre
240 - novembre

239 - octobre

238 - septembre
237 -juin
236 - mai
235 - avril
234 - mars
233 - février
2009
231 - décembre
230 - novembre
229 - octobre

228 - septembre

227 - juin
226 - mai
225 - avril
224 - mars
223 - février
222 - janvier
2008
221 - décembre
220 - novembre
219 - octobre
218 - septembre
217 - juin
216 - mai
215 - avril

214 - mars

213 - février
212 - janvier
2007
211 - décembre
209 - octobre

208 - septembre

207 - juin
206 - mai
205 - avril
204 - mars
203 - février
202 - janvier
2006
199 - octobre
198 - septembre
197 - juin

 

Bulletin mensuel N° 242 - janvier 2011

Local de réunion : Salle Antoine-Verchère - Meyrin-Village

Correspondance : Case postale 294 - 1217 Meyrin 1

CCP 12-14037-0

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Le Comité a le plaisir de vous convier à notre ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE qui aura lieu le

Mardi 8 février 2011
à 20 heures 15
Salle Antoine-Verchère

suivie de notre réunion mensuelle

avec AU PROGRAMME…

Correspondance
Informations philatéliques
Divers/Propositions individuelles
. . . et naturellement la bonne humeur , le sourire, et l’amitié…

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

SOMMAIRE

 • Informations générales
 – Un membre à l’honneur
 – Exposition-Bourse du 40e anniversaire du 4 décembre
 • Concours « Qui cherche, trouve !!! » :
 – 7e étape : commentaires, réponses et classement final
 • Bibliothèque
 – Nouvelle acquisition
 • Cartophilie
 – Est-ce une carte postale de la Vaudaire ?
 • Manifestations philatéliques

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Prochaine soirée d'échanges

Mardi 15 février 2011

Ventes – Achats – Conseils – Bibliothèque

SOYEZ LES BIENVENUS !

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Informations générales

Un membre à l’honneur
Lors de l’exposition de la Journée du Timbre BEBRA 2010 (de degré III), organisée à Berne en décembre dernier
Monsieur Jean-Pierre VUILLEUMIER a obtenu les médailles suivantes :

 • OR pour sa collection - « Les diverses émissions et impressions des Strüdel ou Rappen ».
 • VERMEIL pour sa collection - « Cachets de contrôle de la Direction des Postes – Groupe 125 ».

Le Comité lui adresse ses plus sincères félicitations et est fier d’avoir un membre qui fait honneur au Club.

Exposition-Bourse du 40e anniversaire du 4 décembre
Alors que la neige et le froid ont tout fait pour nous faire douter, la réussite fut au rendez-vous. Deux négociants ont préféré renoncer à venir vu les conditions climatiques dangereuses. Nous avons tous pensé que les visiteurs ne seraient pas nombreux, préférant ne pas prendre de risques. Quelle ne fut pas notre surprise en voyant notre Salle Antoine-Verchère bien remplie avec des visiteurs cherchant et trouvant les bonnes affaires. Les vendeurs furent aussi satisfaits de leur journée.

Des collections originales
Les collections connurent également un succès comme jamais nous l’aurions imaginé. Les 23 thèmes présentés suscitèrent de l’intérêt, car plusieurs collections étaient exposées pour la toute première fois. La qualité, la présentation, les sujets tous plus différents des uns des autres n’ont pas laissé indifférents les visiteurs qui se sont lancés dans de grandes discussions.
Les bosseurs
Je tiens à remercier toutes celles et tous ceux qui ont joué le jeu et qui ont permis le succès de cette belle journée. Je remercie particulièrement les dames de « l’intendance », ainsi que les gros bras, qui mouillent la chemise quand on le leur demande. Ça c’est de la collégialité, de l’amitié qui se fait rare et qui fait grand plaisir. Ils font tous, bien sûrs, partie de la réussite de la manifestation.
L’année s’est donc achevée de très belle manière. Je me réjouis de vous retrouver tous en pleine forme en ce début d’année.

Christian Noir

« Qui cherche, trouve !!! » 7e étape

Remarques
Nous sommes arrivés à la fin de ce concours très spécial puisque chacun, en répondant correctement, avait la possibilité de marquer beaucoup de points.
Avec la dernière question, il était possible de chambouler le classement, car l’on pouvait marquer plus de 230 points. Mais cela n’a pas suffit et on peut féliciter chaleureusement Philippe Cherix qui, grâce à ses connaissances et à ses recherches, a remporté ce concours. Il nous a en même temps fourni de précieux renseignements, qui ont été rapportés lors des réponses.
Je ne veux pas oublier Bernard Vouillamoz et Daniel Dreyer, qui ont eux aussi été très brillants et qui ont maintenu la pression tout au long des 7 étapes. La compétition n’en a été que plus palpitante.
Un grand bravo à tous les suivants qui ont participé. En définitive ce n’est pas la place qui compte, mais surtout ce que vous avez pu découvrir. Le but de ce jeu était de vous amuser tout en vous faisant « travailler » et vous enrichir de multiples façons en philatélie, histoire, géographie, culture générale, etc.
Avec ce concours il n’y a que des gagnants et chacun recevra une récompense.
Merci à tous et rendez-vous au prochain jeu.

Christian Noir

Commentaires…

… sur la question 5
Lorsque j’ai posé la question « Vert à Bâle », je pensais à cette grande exposition sur la nature qui s’est tenue dans cette ville en 1980, Grün 80. Mais j’ai reçu d’autres réponses valables:
- Couleur de l’essai de la Colombe de Bâle et
- Couleur du basilic bâlois, animal mythique.
Tout le monde a reçu les points.


… sur la question 7
HFLVETIA

Timbre normal No 164 Variété No 164.2.01

... sur la question 8
Eh non, je ne suis pas en bois, mais en tissu. Ce sont les dimensions qui faisaient la différence.
Il était possible d’assister à la fabrication de ce timbre qui était tissé en public lors de l’Exposition nationale de philatélie à Saint-Gall, Naba 2000. Il s’agissait d’une première mondiale.



… sur la question 9
Jean Tinguely, célèbre artiste suisse, dont le nom est connu en Amérique, comme en Asie. Né à Fribourg en 1925, il décéda à Berne en 1991.

Beaucoup d’entre nous se rappellent la fameuse « machine à Tinguely », réalisée pour l’Exposition nationale suisse à Lausanne en 1964.

… sur la question 10
L’insidieuse question qui pouvait chambouler le classement. Vous avez recensé 203 réponses, mais personne n’a remarqué le logo des timbres Europa (1964 à 1992). Si vous regardez attentivement, vous vous rendrez compte que ce logo est constitué de 4 cors postaux, ce qui représente 41 timbres, soit 63 points supplémentaires. Celui-ci a été représenté très tôt. Il figure déjà sur les timbres de Genève en 1849, ainsi que sur certains timbres de l’Hôtel Brunnen (vers 1880) de la station balnéaire de Stoss.


Ce cor sera reproduit tout au long des ans de façon plus ou moins bien visible. Pour ma part, le cor le plus difficile à discerner se trouve sur la plaque de de la poste de Genève, dont le timbre fait partie du bloc Helvetia Genève 90. J’ai dû m’y reprendre à plusieurs fois et avec la loupe afin d’en être sûr.En revanche, là où il est le plus visible, c’est bien en 1949 pour le centenaire des postes fédérales.

Bibliothèque
Nouvelle acquisition

1909 un siècle d’aviation à Genève 2009

Ce passionnant ouvrage, publié à l’occasion du « Centenaire de l’Aéro-Club de Genève », est l’étonnant récit de l’une des plus grandes épopées de l’histoire de Genève.Nul ne pouvait supposer que l’association de quelques aviateurs fous – des « As » – amateurs et passionnés, marquerait aussi longtemps et profondément la vie de la société, le développement économique du canton, et influencerait sa vocation internationale. Il a fallu cent ans d’entousiasmes et de vicissitudes, d’exploits et d’héroïsme, de bonheur public, pour rendre compte de la portée des activités de l’Aéro-Club de Genève. Alors, que s’est-il passé d’inconnu à Genève ? Où, et comment ? Qui a osé ? L’aéroport a-t-il toujours été là ?
Evénements, anecdotes et confidences, photographies et documents rares racontent avec humour et humanité la vie des hommes et des femmes amoureux de l’aviation. A noter qu’un passage relate notre exposition de PhilAero ’09, puisque l’Aéro-Club a participé activement à la manifestation.142 pages, toutes en couleur. " Format 30 x 21 cm " Réf. CPM / N° 115.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Concours « Qui cherche, trouve !!! » 6e étape

... sur la question 9

Colonne cassée du Palais de la Société des Nations de 1938.

Cartophilie
Est-ce une carte postale de la Vaudaire ?

Voici une question à laquelle peu de cartophiles spécialisés dans la barque du Léman peuvent apporter une réponse avec certitude.


Vaudaire et Minerve. © Collection Ligthmotif.

Sur cette carte postale de la rade de Genève, côté Pâquis, une barque armée de deux voiles auriques décharge devant la Vaudaire, facilement reconnaissable à son numéro 475 visible sur la balustre bâbord. La Vaudaire est la seule barque connue à ce jour avec des voiles auriques.
Deux questions se posent. Qu'elle est cette barque qui est au premier plan et comment la différencier de la Vaudaire, étant donné que les deux ont navigué avec des voiles auriques ?
Cette barque inconnue figure également sur d'autres cartes postales. Si nous relisons « Les barques du Léman » de Gérard Cornaz nous ne trouverons aucune piste pour résoudre la première question. C'est en quittant le domaine des barques que l'on trouvera les indices nécessaires.
En lisant « Yachts et canots à vapeur et à moteur du Léman 1863-1966 » de Jacques Naef, au chapitre du yacht Gitana 1, nous apprenons la transformation du yacht de la baronne de Rothschild en un chaland : le Minerve après son rachat en 1902 par l'entreprise Thorens. Nous relevons aussi un commentaire de M. Noël Charmillot qui mentionne la présence du Minerve avec ses deux voiles auriques en arrière-plan de la carte postale ci-après.

La voile aurique en arrière-plan.

La consultation des archives du « Journal de Genève » permet de retrouver deux articles. Le premier, daté du 4 janvier 1905, relate le naufrage du Minerve en rade de Genève, près de la pierre du Niton. L’article ne précise pas si le Minerve a coulé à la suite de la bise violente qui soufflait ou en raison du poids de la glace combiné au poids de son chargement. En janvier 1905, il règne un froid sibérien et la rade est partiellement prise par la glace. Le second, daté du 27 novembre 1913, annonce la perte définitive du Minerve au large de Corzent, le 25 novembre, due à un fort coup de vent. L'équipage parvient à se sauver, sain et sauf, à bord du naviot.

Carte postale mercure lors des Fêtes nautiques.

L’« Info’Barque », le bulletin d'information de l'Association de la Barque des Enfants, dans son numéro 41 de mai 2009, publie un article sur le Minerve. L'article est illustré par une image extraite de la « Suisse Sportive » montrant le Minerve lors de la Fête nautique du Stade helvétique du 27 août 1905 (illustrée par la carte postale ci-dessus).

La première question est résolue : la barque inconnue est le chaland Minerve. Il n'a jamais été référencé comme une barque. Ce fait explique son absence dans l'ensemble des ouvrages relatifs aux barques du Léman.
Cependant, il nous reste à trouver le moyen de différencier le Minerve de la Vaudaire. L'étude de diverses cartes postales avec des barques à voiles auriques nous apporte la solution. Tout d'abord le Minerve n'a jamais eu de tape-cul, contrairement à la Vaudaire. Le tape-cul est une voile, établie à l'arrière sur le mât du même nom, qui déborde à l'arrière de la barque. D'autre part le Minerve n'a jamais eu de beau-pré. La Vaudaire possède un beau-pré long et bien à plat qui la rend unique. Le Minerve est équipé d'une cabine à l'avant du premier mât. Et pour terminer, aucune barque, à lège, ne laisse entrevoir le Léman entre le safran et le tableau arrière.
Ces informations sur le Minerve vont permettre à bon nombre de cartophiles des barques du Léman de mettre le nom de Minerve sur une partie des cartes attribuées aujourd'hui à la Vaudaire.

La Vaudaire avec ses voiles classiques. De gauche à droite : tape-cul, grand-voilier, trinquet et foc.

Source : Patrick Flury – Genève, 27 juillet 2010.